Accueil > Recherche > Thèses et Habilitation à Diriger des Recherches > Soutenances récentes et à venir (2018) > Variabilité Multi-Échelle des Extrêmes Hydrométéorologiques : Modélisation Régionale et Non-Stationnarités









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Variabilité Multi-Échelle des Extrêmes Hydrométéorologiques : Modélisation Régionale et Non-Stationnarités

Soutenance de thèse de HDR de Juliette Blanchet, jeudi 13 septembre à 14h

13 juillet 2018, par Brice Boudevillain

Ses travaux récents sur la nonstationnarité spatiale et temporelle des extrêmes hydrométéorologiques et sur leurs forçages atmosphériques seront abordés. Juliette Blanchet insistera en particulier sur sa contribution multi-échelle à ces questions qui fait l’originalité de sa recherche. Mettant en jeu des modélisations stochastiques intégrées répondant à des questions qui se recoupent dans différentes régions du monde, elle présentera ses résultats dans trois régions aux climats contrastés mais aux problématiques communes : la région méditerranéenne française, les Alpes et l’Afrique de l’ouest. Enfin Juliette exposera ses prospectives de recherche autour de trois axes recentrant en partie le cœur de ses recherches, avec un passage i) de la modélisation des extrêmes hydrométéorologiques à la modélisation du continuum des précipitations, ii) d’une recherche centrée sur l’hydrométéorologie à une recherche plus orientée sur le climat et iii) d’un focus sur l’aléa à une contribution sur le lien entre l’aléa et les impacts.

Dans la même rubrique :