Accueil > Séminaires > Séminaires 2019 > Les atmosphères d’exoplanètes : peut on étudier d’autres mondes avec les outils du climat terrestre ?









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Les atmosphères d’exoplanètes : peut on étudier d’autres mondes avec les outils du climat terrestre ?

Séminaire de Philippe Delorme (IPAG), jeudi 14 février 2019 à 14h, salle Lliboutry, bât. de Glaciologie

23 janvier 2019, par Sandra Rome

Résumé :
Durant les 20 dernières années, les astrophysiciens ont découvert des milliers de planètes orbitant autour d’autres étoiles que le Soleil. Grâce à la spectroscopie, la composition moléculaire de certaines planètes géantes est déjà observée. En parallèle, de plus en plus de planètes similaires à la Terre et situées dans la "zone habitable" de leur étoiles sont découvertes, sans pouvoir encore être étudiées par spectroscopie. Dans les 5 à 10 ans à venir nous pourrons étudier l’atmosphère de ces planètes potentiellement habitables. L’un des Graal de l’astrophysique moderne est d’y rechercher la vie. En tant qu’astrophysicien, je vous ferai un bref résumé de nos connaissances sur le sujet, avant de vous présenter les problématiques qui se posent à nous en vue de rechercher la vie extraterrestre à travers sa signature spectrale dans l’atmosphère de sa planète. L’idée est de pouvoir ensuite avoir avec vous des échanges informels afin de voir si les spécialistes de l’atmosphère terrestre n’ont pas déjà des techniques, des idées, des expertises et des modèles qui sont plus pertinents que ceux que les astrophysiciens sont entrain de (ré ?-)inventer pour étudier les atmosphères extraterrestres, avec en ligne de mire de potentielles collaborations IGE/IPAG.

Par Philippe Delorme, IPAG

Séminaire animé par Brice Boudevillain (HMCIS)