Home > Seminars > Séminaires 2018 > Momentum et paradoxa : impact du climat et de l’occupation des sols sur les aquifères au Sahel









Search



OSUG - Terre Univers Environnement

Momentum et paradoxa : impact du climat et de l’occupation des sols sur les aquifères au Sahel

Séminaire de Guillaume FAVREAU (HydroSciences Montpellier), vendredi 25 mai à 14 h, salle 105 OSUG-B

21 May 2018 ( maj : 22 May 2018 ), by Sandra Rome

Résumé :
La réponse parfois paradoxale des aquifères au changement global est fonction du climat, de la géologie, mais aussi - et de manière accrue à l’Anthropocène, du couvert végétal et de l’usage des sols. Les régions semi-arides, aux eaux souterraines réparties dans l’espace mais aux eaux de surface fugaces ou localisées, sont aussi celles à la plus forte sensibilité à de faibles modifications de l’environnement, d’où l’intérêt de suivis à long terme. Du fait de la complexité des échanges surface-souterrain, de l’importance de l’endoréisme et/ou de décalages temporels dans la réponse des aquifères, les modélisations hydrologiques globales se révèlent encore largement sous-performantes pour simuler l’évolution des flux de recharge : tout changement observé du niveau des nappes n’est pas d’origine climatique. Les travaux présentés portent sur la dynamique particulière des eaux souterraines au Sahel, dans un contexte d’usage de la ressource encore faible à l’échelle globale, mais en forte croissance. La présentation s’attachera à préciser les processus et les dynamiques de recharge ou de décharge des aquifères, notamment à partir d’outils de la géochimie, pour mieux en prédire la sensibilité aux changements globaux pour un environnement encore insuffisamment décrit dans la diversité de ses processus.

Par Guillaume Favreau, CR IRD à HydroSciences Montpellier

Séminaire animé par Jean-Martial COHARD (IGE-PHYREV)

Also in this section :