Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Voltaire - Zadig ou la destinée

Hydrométrie

27 mai 2018, par Philippe Belleudy

(...) Plein de ces idées, il se retira dans une maison de campagne au bord de l’Euphrate. Là il ne s’occupait pas à calculer combien de pouces d’eau coulaient en une seconde sous les arches d’un pont, ou s’il tombait une ligne cube de pluie dans le mois de la souris plus que dans le mois du mouton.
Voltaire - Zadig ou la Destinée - chapitre 3 : Le chien et le cheval

Contexte

Unités de volume dans l’ancien régime
Nom de l’unitécorrespondanceen pied-du-roien toise de l’Écritoire d’avant 1667en toise du Châtelet d’après 1668
Une ligne 12 points 1/144 2,268 mm 2,256 mm
Un pouce 12 lignes 1/12 2,722 cm 2,707 cm

Hydrologie

L’extrait évoque l’hydrométrie, et plus précisément l’estimation du débit des rivières et la mesure de la pluie (ici cumulée pendant un mois). La confusion le plus fréquente dans ce domaine est celle des dimensions.

Le pouce d’eau est bien une unité de débit : c’est le "débit d’un orifice d’un pouce de diamètre percé dans une paroi verticale mince, quand le niveau amont est maintenu sur une(*) ligne au-dessus du haut de l’orifice. Il correspond à environ 19,2 mètres cubes par jour." (Wikipedia).
(*) sept lignes selon une autre source /index_regard.html ].

En ce qui concerne la mesure de la pluie qui est évoquée aussi dans l’extrait, Voltaire fait une erreur courante, parce que la ligne cube est un volume ! OK, mais sur quelle surface ? La mesure de la pluie doit donc être exprimée par une longueur.

L’extrait évoque aussi la variabilité saisonnière des pluies : Le mois du mouton est le premier mois de l’été et le mois de la souris est le dernier mois de l’automne si on utilise le calendrier sino-tibétain (source : Rémi Spaak, Les chemins de la destinée lien)

Mesure du débit d’une rivièra par intégration des vitesses
On voit ici un saumon (la torpille jaune) avec à l’extrémité amont une petite hélice dont la vitesse de rotation permet de connaitre la vitesse de l’eau à l’endroit où elle est immergée. Ce dispositif va être immergé dans la rivière (ici l’Arc en crue) et un ensemble de mesure va être réalisé en explorant l’ensemble de la section d’écoulement. La carte des vitesses que l’on va obtenir permet par intégration de calculer le débit de la rivière. Ici la mesure est effectuée depuis un pont.

Références

Comment fait-on pour mesurer le débit d’une rivière ? et avant tout à quoi celà sert-il ? Voir ici.