Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Étienne Chatillez - La vie est un long fleuve tranquille

Régie hydrologique / Morphologie fluviale

27 mai 2018 ( maj : 2 septembre 2018 ), par Philippe Belleudy

Mais enfin Maman !


film réalisé par Étienne Chatiliez et sorti en 1988

Hydrologie

À l’aval, un cours d’eau peut sembler plus tranquille par comparaison à un torrent ou une portion de rivière plus en amont.

Le bassin versant est étendu et l’hydrologie est tempérée. Il est exceptionnel qu’une crue provienne des contributions simultanées de l’ensemble du bassin.

Les enjeux sont plus grands et des endiguements forcent souvent le fleuve en crue à rester dans sont lit principal. Cependant si le fleuve déborde, la crue s’épanche dans un mit majeur large où la vitesse d’écoulement sera très faible.

La montée de crue est lente. Le débit ne provient pas directement des ruissellements, mais de la convergence de ceux-ci sur les cours d’eau affluents, avec souvent un écrêtement et un ralentissement par des débordements en amont. Cette propriété permet par ailleurs une meilleure anticipation des enjeux riverains.

La pente est plus faible en aval qu’en amont ; la vitesse de l’écoulement est généralement plus faible. Mais en crue le fleuve n’en reste pas moins puissant et la crue irrépressible (la Force tranquille ?)

La profondeur plus grande : les turbulences sont moins marquées à la surface. Contrairement à ce que l’on peut constater le long d’un torrent, le bruit du fleuve est beaucoup moins intense ; il est aussi généralement plus grave (Voir Luka et le feu de la vie)

Parce que la pente et la vitesse ont décru depuis l’amont, le transport solide concerne seulement les particules les plus fines. Au fond de la rivière aux conditions normales, en suspension éventuellement en crue ; les érosions de la berge, quand elles existent, sont moins brutales que dans une rivière torrentielle (voir Baudolino où on décrit la rivière plus calme à l’aval).

Le Rhin à Coblence

Voir aussi...

- La photo d’Étienne Chatillez utilisée en vignette pour cet article provient du site http://www.allocine.fr.