English

Accueil > Recherche > Equipes > ICE3 > Thèses et Post-Doc en cours









Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Thèses et Post-Doc en cours

Physique de la fermeture des pores dans le névé polaire, implications pour la compréhension des rétroactions passées entre cycle du carbone et climat

Kévin Fourteau (2016-2019)

Dans un contexte de changement climatique forcé par les activités anthropiques, progresser dans notre compréhension des mécanismes de rétroaction entre variabilité climatique et cycle du carbone demeure un enjeu majeur pour mieux simuler les évolutions futures du climat. Les archives glaciaires peuvent y contribuer en renseignant les variations passées des températures et de la composition (...)

Lire la suite

Variabilité récente du transport d’humidité en Antarctique de l’Est par l’analyse des isotopes de l’eau et des mesures chimiques

Sentia Goursaud (2015-2018)

Le GIEC a rapporté dans l’AR5 que l’Antarctique est le plus important réservoir d’eau. Cependant, la caractérisation et la compréhension des mécanismes responsables de la variabilité récente du climat en Antarctique restent délicates (en particulier du fait de la faible couverture spatiale et temporelle des enregistrements météorologiques), rendant son avenir incertain. Ce réservoir s’approvisionne par un (...)

Lire la suite

Evolution du δ13CO2 atmosphérique au cours des changements rapides du CO2 dans le passé : marqueur des mécanismes de couplage climat-carbone

Jinhwa Shin (2015-2018)

Les simulations du climat futur reposent désormais sur la prise en compte du couplage intime entre le climat et le cycle du carbone, susceptible de diminuer les puits naturels de dioxyde de carbone (CO2) anthropique, voire de transformer en sources de CO2 les réservoirs naturels de carbone sous l’effet du réchauffement global. Ce couplage fait intervenir à la fois le compartiment océanique (...)

Lire la suite

Déterminer l’emplacement possible d’une archive glaciaire antarctique vieille d’1,5 millions d’années

Olivier Passalacqua (2014-2017)

La communauté internationale, regroupée dans IPICS (International Partnership In Ice Core Science) vise aujourd’hui à forer une carotte de glace d’1,5 million d’années en Antarctique, une période durant laquelle il est établi, à partir des sédiments océaniques (Lisiecki and Raymo, 2005), que les cycles glaciaires étaient plus courts (40 000 ans contre environ 100 000 ans actuellement) et avec une relation (...)

Lire la suite

Variabilité régionale de la densification de la neige polaire lors des grandes transitions climatiques

Camille Bréant (2014-2017)

Le déphasage entre augmentation de température et augmentation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère lors des grandes transitions climatiques passées est estimé grâce aux mesures effectuées dans les carottes de glace polaires. Il est encore mal contraint et, pour résoudre ce problème, il est nécessaire de mieux comprendre le processus mécanique de transformation de neige en glace sur les 100 mètres (...)

Lire la suite