English

Accueil > Recherche > Equipes > HMCIS > Thèmes de Recherche > Processus atmosphériques > Régime pluviométrique dans les Cévennes









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Régime pluviométrique dans les Cévennes

4 novembre 2016 ( maj : 22 décembre 2016 )

Contexte Général :

La région Cévennes - Vivarais, représentative de la moyenne montagne de l’ensemble du pourtour méditerranéen, retient notre attention car elle est soumise à un risque de crue éclair important.

En revisitant les résultats de Bois et al. (1995), Molinié et al. (2007) montrent qu’il existe un lien fort entre le positionnement des extrêmes pluviométriques sur le relief et le pas de temps d’intégration des cumuls.

Cartes d’intensité des pluies extrêmes de période de retour 100 ans estimées par Bois et al. (1995). A gauche : temps de cumul 1h ; à droite : temps de cumul 24h

Carte du relief de la région sur laquelle est superposé le reseau de mesure de la pluie de l’OHM-CV (pluviographes et radar). On notera que le réseau qui a servi a produire les cartes de la figure précédente est environ 2 fois moins dense.


Pour les pluies intégrées sur des pas de temps horaires, la corrélation entre les premiers moments des distributions des précipitations et le relief est complexe.

Par contre, pour des pas de temps d’intégration plus longs, les premiers moments des distributions des précipitations sont fortement corrélées au relief : ils s’alignent sur la ligne de crêtes. De plus, l’intermittence est la plus faible au voisinage des massifs, soulignant, ainsi, le rôle majeur du relief sur le déclenchement des précipitations.

Ce résultat statistique semble mettre en évidence deux types de convection dominant le régime pluviométrique de la région Cévennes - Vivarais : la convection profonde, associée à de fortes intensités de précipitation sur de courts pas de temps, dont la signature orographique est peu lisible, et la convection peu profonde, qui s’organise de façon privilégiée sur les massifs cévenols et qui génère des intensités faibles en moyenne sur de longues durées.

Objectifs :

Nous souhaitons démontrer cette hypothèse en mettant en place une approche complémentaire qui associe l’analyse de données et la modélisation atmosphérique contrôlée avec le modèle MesoNH.

Contacts :

S. Anquetin, D. Ceresetti, J.D. Creutin, A. Godart et G. Molinié

Références :

Bois, P., H. Mailloux, C. Obled, and F. . De Saintignon, Atlas experimental des risques de

pluies intenses dans la region cevennes- vivarais, Tech. rep., Pole Grenoblois des risques

naturels,LAMA BP53 38041 Grenoble Cedex, 1995.
Conteduca, C., G. Molinié, S. Girard and L. Garder (2007). Severe storms in the Cévennes - Vivarais region : extreme rainfall and uncertainties on their estimations. 9th Plinius Conference on Mediterranean Storms, Varenna, Italy, 10 - 13 September 2007.

Godart, A. (2006). Climatologie des pluies en zone de relief marqué. M2R-STUE. Grenoble.

Godart, A., Anquetin, S. and Leblois, E. (2007). Rainfall regime associated to shallow convection in Cévennes - Vivarais Area. International Conference on Alpine Meteorology, Chambery (France), 4 au 8 Juin, 2007.

Molinié, G., E. Yates, P. Bois, B. Boudevillain, S. Anquetin and J.-D. Creutin (2007 (soumis)). "A statistical Analysis of extreme rainfalls in a Mountainous Mediterranean region." J. of Hydrometeorology.

Yates, E. (2006). Convection en région Cévennes - Vivarais : Etude de données pluviométriques, simulations numériques et validation multi-échelles. Thèse de l’INPG. Grenoble.