Accueil > Recherche > Equipes > HMCIS > Projets > RHAAP : Risques Hydrologiques dans les Alpes : Apprendre du Passé









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

RHAAP : Risques Hydrologiques dans les Alpes : Apprendre du Passé

Projet courant de 2016 à 2017 dans le cadre de l’appel d’offre AGIR-PEPS

22 janvier 2018, par Brice Boudevillain

Mots-clés : Hydrologie, Risque, Impacts, Adaptation, Approche interdisciplinaire

Les extrêmes hydrologiques (inondations de plaine, crues de rivière, crues torrentielles) constituent l’un des aléas naturels majeurs en territoires de montagne. Or le changement climatique pourrait être à l’origine d’une augmentation de leur fréquence et de leur intensité, en particulier dans certaines régions des Alpes. Cette augmentation de l’aléa est aujourd’hui d’autant plus à craindre dans le contexte de développement démographique et touristique de ces régions alpines, qui s’accompagnent d’une densification du bâti dans les zones à risque. Mieux appréhender les aléas hydrologiques, leurs évolutions et leurs impacts potentiels sur les sociétés devient donc un objectif primordial pour mettre en place des stratégies d’adaptation efficientes. Cependant, les extrêmes hydrologiques sont par nature des événements rares, limitant le nombre d’observations et ainsi notre connaissance de leurs relations au climat, des impacts qu’ils peuvent occasionnés et de l’efficience des stratégies d’adaptation. L’analyse du risque est également rendue difficile par le large spectre de compétences requises pour appréhender à la fois les facteurs physiques, i.e. les facteurs influençant l’aléa, mais également les facteurs sociétaux, i.e. ceux influençant la vulnérabilité.
L’objectif général de ce projet était de développer une méthodologie innovante et interdisciplinaire (hydrologues, géologues, géographes, historiens, juristes) permettant de mieux appréhender l’évolution future des aléas hydrologiques en milieu de montagne, les risques associés et les stratégies d’adaptation pour les prévenir. L’approche développée sur les communes de Chamonix et Bonneville (bassin versant de l’Arve, Haute-Savoie) s’est appuiée sur la reconstitution et l’analyse rétrospective de :
i) la variabilité des extrêmes hydrologiques du 20ème siècle au regard de la variabilité climatique et,
ii) les impacts occasionnés par ces extrêmes hydrologiques sur les sociétés au regard des facteurs physiques et sociétaux,
iii) les modes de gestion / stratégies d’adaptation mises en place pour les sociétés pour réduire ces impacts.

A moyen terme, cette base de connaissance vise à améliorer les modèles prédictifs des aléas hydrologiques et offrir des pistes de réflexion quant à des stratégies d’adaptation appropriées.

Voir un résultat sur le site web du projet Trajectories auquel contribue ce projet RHAAP