Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Mobil’Air

29 mars 2018 ( maj : 6 avril 2018 ), par Stéphan Houdier

Le projet MOBIL’AIR vise à évaluer les impacts sanitaires, économiques et sociaux de la pollution urbaine et des mesures notamment en terme de mobilité permettant de la limiter. Pour cela, MOBIL’AIR développe une méthodologie de recherche interdisciplinaire et intégrée entre les différents objectifs et composantes du projet :

Spécifiquement, l’IGE sera en charge de l’étude des liens entre potentiel oxydant (PO) et les caractéristiques chimiques des particules d’une part et la santé des enfants d’autre part (santé respiratoire, croissance, neuro-développement, marques épigénétiques).

Les mesures se concentreront sur les années 2017 et 2020 (avant et après la mise en place des Zones à Circulation Restreintes). Trois sites seront monitorés : site urbain de fond (Les Fresnes) ; site dans la ZCR ; site non concerné par ZCR. Les prélèvements seront de 24H tous les 3 jours : cette cadence élevée permettra d’encadrer finement les évolutions de composition et concentrations des PM et de confronter ces résultats de façon fine aux données épidémiologiques. En parallèle des mesures de PO, des mesures chimiques d’EC/OC, de métaux, de lévoglucosan, traceur de feux biomasse (6 mois d’hiver) seront réalisées sur tous les filtres. Ces analyses permettront de déconvoluer les sources d’émission de PM en fonction de leur potentiel oxydant. Les analyses sur les 3 sites urbains permettront d’analyser la variabilité du PO à petite échelle au sein d’une agglomération de taille moyenne.