English

Accueil > Page d’accueil > Résultats scientifiques à la Une









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Résultats scientifiques à la Une

Page(s) : | 1 | 2 | 3 | 4 |

Les causes de l’effondrement de deux glaciers au Tibet

Vignette une

14 février 2018

Une équipe internationale de chercheurs dont cinq français(1) vient de publier une étude qui décrypte les mécanismes ayant provoqué l’effondrement inattendu de deux glaciers au Tibet en 2016. L’analyse d’un ensemble d’observations satellitaires, sismiques et de terrain ainsi que l’élaboration d’un modèle numérique montrent que le caractère exceptionnel de ce double effondrement peut être expliqué par une (...)

Lire la suite

La haute résolution : vers une reconstruction plus fidèle des atmosphère passées.

Vignette une

29 janvier 2018

L’IGE a récemment développé en collaboration avec le laboratoire voisin LIPhy des méthodes de mesure à très haute résolution (de l’ordre du centimètre) de gaz piégés dans la glace. Plusieurs millions de points de mesure du méthane, un gaz à effet de serre majeur, ont ainsi pu être obtenus. Les derniers résultats, pour la carotte de glace Antarctique de Vostok, viennent d’être publiés dans la revue "Climate (...)

Lire la suite

Les spécificités de l’aérosol atmosphérique au centre de l’Antarctique : Implications pour les carottes de glace

Vignette une

27 novembre 2017

Par Michel LEGRAND, le 27 Novembre 2017 Parmi les grandes questions scientifiques relatives à la relation entre composition chimique de l’atmosphère et climat, outre le forçage radiatif exercé par l’aérosol d’origine anthropique lui même, la réponse des sources naturelles d’aérosols à la pression anthropique reste mal connue. Cet impact de la pression anthropique sur les sources naturelles d’aérosol (...)

Lire la suite

Datation des couches basales des glaciers de moyenne latitude : Des améliorations dans la datation au 14C

Vignette une

13 novembre 2017

Par PREUNKERT Susanne, 13 Novembre 2017 La datation des couches inférieures et basales d’un glacier fait appel à la mesure du carbone 14 de la matière organique particulaire présente dans la glace. Le choix de cette fraction (et non du carbone dissous, pourtant plus abondant) est dicté par la production in situ à haute altitude de 14C (spallation de l’oxygène de la molécule d’eau par le (...)

Lire la suite

En Antarctique, le vent sublime les flocons de neige.

Vignette une

2 octobre 2017

La calotte de glace antarctique contient l’équivalent de près de 60 m de niveau global des mers. Elle est principalement alimentée par l’atmosphère : l’eau condensée dans les nuages tombe et s’accumule en surface. Toutes les précipitations n’atteignent pas toutefois le sol. Par des méthodes de télédétection radar et par la modélisation météorologique, le projet APRES3 (Antarctic Precipitation, Remote (...)

Lire la suite

L’importance des extractions de particules atmosphériques dans des fluides pulmonaires artificiels pour des résultats plus pertinents de leur potentiel oxydant

Vignette une

25 septembre 2017

La pollution atmosphérique particulaire est une préoccupation majeure pour la santé publique. Les particules (PM) induisent un stress oxydatif pulmonaire qui joue un rôle clé dans les affections cardio-respiratoires causant plusieurs millions de décès prématurés dans le monde chaque année. Le potentiel oxydant (PO), une propriété des particules qui intègre leur taille, composition, et surface spécifique (...)

Lire la suite

Les bioaérosols contribuent significativement au potentiel oxydant des particules atmosphériques

Vignette une

11 septembre 2017

Au cours de la dernière décennie, le potentiel oxydant (PO) des particules atmosphériques (PM pour particulate matter) a été proposé comme un indicateur sanitaire de l’exposition à la pollution atmosphérique particulaire. Cette mesure intègre des propriétés des PM reliées au stress oxydant (dommages causés par des radicaux libres de l’oxygène) qu’elles peuvent générer dans le système respiratoire, à (...)

Lire la suite

Page(s) : | 1 | 2 | 3 | 4 |