English

Accueil > Page d’accueil > Actualités > Retour de la mission Stromboli









Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Retour de la mission Stromboli

Que peuvent bien faire des glaciologues au sommet du Stromboli dépourvu de glace ?

par Herve Denis - 7 juin 2017

Dans le cadre du projet ANR FOFAFIM (Formation et devenir des processus isotopiques indépendantes de la masse) deux membres de l’IGE, Joël Savarino et Ilann Bourgeois accompagnés de Erwan Martin, géochimiste de ISTeP (UPMC) ont installé au sommet du Stromboli un dispositif de collecte des gaz émis par ce volcan dont l’activité éruptive est permanente.

Il est bien établi que les plus puissantes éruptions volcaniques modifient profondément le climat en injectant des milliers de tonnes de soufre dans la stratosphère (15-35 km d’altitude), créant ainsi un voile d’acide sulfurique responsable d’une hausse de la réflexion du rayonnement solaire. Notre équipe a mis au point une méthode basée sur l’analyse isotopique du soufre volcanique pour déterminer la nature éruptive d’une éruption inconnue. Cette méthode permet de dire si une éruption inconnue passée et fossilisée dans les glaces polaires a atteint ou non la stratosphère et donc joué un rôle climatique important. Il manquait cependant une validation importante à cet outil d’investigation : déterminer la composition isotopique à la source même pour démontrer la justesse de l’approche. Pour pallier ce manque, il nous a donc fallu aller prélever du soufre au dessus d’un volcan en activité.

Notre choix s’est porté sur le Stromboli, volcan situé au large de la Sicile, pour la facilité d’accès et d’approche et sa faible dangerosité. Sur une des crêtes sommitales, une station météo automatique asservissant un dispositif de pompage a permis d’échantillonner régulièrement les gaz soufrés SO2 et H2S émis. Durant les quinze jours de présence, une dizaine d’échantillon a ainsi pu être collecté. Leur analyse est en cours et permettra de mesurer précisément les transformations que subit la composition isotopique du soufre depuis la source jusqu’au dépôt dans les régions les plus reculées du globe.