Accueil > Page d’accueil > Actualités > Lancement du projet H2020 IMMERSE pour améliorer les modèles de circulation océanique du programme européen Copernicus









Rechercher



OSUG - Terre Univers Environnement

Lancement du projet H2020 IMMERSE pour améliorer les modèles de circulation océanique du programme européen Copernicus

5 décembre 2018, par Herve Denis

Sous la coordination de l’Institut des Géosciences de l’Environnement, 14 équipes européennes se sont associées dans le cadre du projet européen H2020 baptisé IMMERSE, pour combiner leurs expertises afin d’améliorer les modèles de circulation océanique utilisés dans le cadre du programme Copernicus.

Le projet IMMERSE a démarré le 1er décembre 2018 pour 4 ans d’activité. Il permettra d’accélérer le développement du modèle de circulation océanique NEMO qui est actuellement utilisé dans le cadre du Copernicus Marine Environment Monitoring Service (CMEMS) et du Copernicus Climate Change Service (C3S). Le modèle NEMO permet d’intégrer des observations océaniques de diverses natures afin de fournir une description physiquement cohérente de l’ensemble des variables océaniques pertinentes et de prévoir leur évolution.

Le projet IMMERSE permettra d’améliorer les schémas numériques de NEMO et ses performances sur les supercalculateurs, ainsi que la représentation des processus physiques clefs à fine échelle ( 1km). Il préparera la transition des développements dans les systèmes opérationnels du CMEMS qui combinent observations (notamment satellitales) et modèles numériques, et mesurera l’impact de ces développements sur les utilisateurs avals du CMEMS.

Le projet IMMERSE implique 14 partenaires européens répartis en France, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et au Pays-Bas. Coté français, le projet implique le CNRS, Mercator-Ocean, l’Inria et Ocean-Next. Les participants du CNRS sont issus de l’IGE à Grenoble (UMR 5001), du LOCEAN à Paris (UMR 7159) et du CECI à Toulouse (UMR 5318). L’équipe grenobloise du projet IMMERSE regroupera des chercheurs et ingénieurs de l’équipe MEOM de l’IGE, de l’équipe Airsea de l’Inria et d’Ocean-Next.

Les chercheurs et ingénieurs du site grenoblois seront spécifiquement impliqués dans :
-  le développement du coeur numérique et des schémas de discrétisation de NEMO ;
-  l’amélioration de la fonctionnalité de zoom régional de NEMO (AGRIF) ;
-  l’amélioration de la représentation des interactions entre océan et atmosphère dans NEMO ;
-  l’amélioration de la représentation des processus de formation d’eau dense au voisinage de la bathymétrie ;
-  le développement du nouveau modèle global 1/36° qui servira de base au futur service marin Copernicus ;
-  l’étude de l’horizon de prévisibilité des écoulements océaniques à fine échelle ( 1km).
La réunion de démarrage du projet IMMERSE se tiendra à Grenoble les 24 et 25 janvier 2019.

Contact :
Julien Le Sommer : julien.lesommer@univ-grenoble-alpes.fr

Liens :
● Le programme Copernicus : https://www.copernicus.eu
● Le service de suivi de l’environnement marin de Copernicus : http://marine.copernicus.eu
● Le modèle de circulation océanique NEMO : https://www.nemo-ocean.eu
● L’équipe MEOM (IGE) : http://meom-group.github.io
● La société Ocean next : https://ocean-next.fr
● L’équipe Airsea (Inria) : https://www.inria.fr/equipes/airsea
● La société Mercator-Ocean : https://www.mercator-ocean.fr

Une offre de contrat post-doctoral est actuellement ouverte dans le cadre du projet IMMERSE au sein de l’équipe Airsea de l’Inria (https://team.inria.fr/airsea/files/2018/11/Postdoc_H2020_Immerse_Nemo_Grenoble.pdf)