Thèses

Voici les projets de thèse actuels dans l’équipe. Si vous êtes intéressés par effectuer une thèse dans nos thématiques, contactez-nous !


Thèses soutenues dans l’équipe

2018 Allard, J. (2018). Arve Valley Air Quality : meteorology and measures of reduction of biomass burning emission. Ph.D. thesis, Université Grenoble Alpes, . Keywords : Residential wood burning ; Emission control evaluation ; Temperature inversions ; Weather types classification ; Emission inventories ; Chauffage au bois rÃ(c)sidentiel ; Evaluation de contrà?le des Ã(c)missions ; Inversions thermiques ; Classification de types de temps ; Inventaire dâ&#65533 ; &#65533 ; (...)

Lire la suite

Qualité de l’air dans la Vallée de l’Arve : météorologie locale et mesures de réduction des émissions liées au chauffage au bois

Julie ALLARD

La Vallée de l’Arve est le contexte d’importants dépassements des seuils réglementaires européens sur la qualité de l’air entraînant des conséquences autant sanitaires qu’économiques. Les concentrations élevées, notamment de PM10, se déroulent généralement en hiver. Cela est expliqué par des émissions de combustion plus intenses, particulièrement le chauffage au bois et par des phénomènes d’accumulation des particules proches du sol, formés en raison de la météorologie locale de vallée encaissée. L’objectif de (...)

Lire la suite

Microorganismes atmosphériques

Romie Tignat-Perrier

Je suis doctorante au laboratoire IGE et le laboratoire Environmental Microbial Genomics de Lyon. Ma thèse s’attache à l’étude des microorganismes dans l’atmosphère. Je m’intéresse particulièrement à savoir : Qui sont-ils ? et Comment sont-ils distribués ? Pour cela, j’utilise une approche méta-génomique, à l’échelle mondiale ; Interagissent-ils avec la chimie atmosphérique ? Je travaille sur un composé atmosphérique spécifique : le mercure.
Cette thèse est financée par la Région Auvergne Rhône-Alpes et (...)

Lire la suite

Étude des processus de transfert vers l’atmosphère et de l’impact sanitaire des émissions biogéniques des sols

Abdoulaye SAMAKÉ

Direction de thèse : Jean Martins (Hydrimz) et J. L. Jaffrezo (Chianti)
Les particules atmosphériques (PM) ont des impacts très importants sur le climat (Pöschl and Shiraiwa, 2015) et sur la santé humaine (affections respiratoires (asthmes broncho-pneumopathie chronique obstructive, aspergillose invasive ou non etc.), des affections cardiovasculaires, ou encore vers la méningite tuberculeuse (Eduard et al., 2012) (Baeza and Marano, 2007) (Pope III and Dockery, 2006) (DOUWES et al., 2003). (...)

Lire la suite

Processus d’oxydation du mercure atmosphérique

Isabelle Jouvie

Actuellement doctorante sous la tutelle d’Aurélien Dommergue (IGE CHIANTI), je travaille sur le cycle atmosphérique du mercure dans l’hémisphère Sud et plus particulièrement sur sa réaction centrale d’oxydation. Cette dernière, qui transforme le mercure élémentaire gazeux Hg(0) en mercure gazeux réactif Hg(II) (entrant par une suite de processus dans la chaîne alimentaire marine et posant des problèmes de santé publique), est encore mal comprise par la communauté scientifique : (i) quelles sont les espèces (...)

Lire la suite

Pollution atmosphérique particulaire : développement de méthodologies non-invasives et acellulaires pour l’évaluation de l’impact sanitaire.

Aude Calas

Direction : Gaëlle Uzu (HyDrimz), J.L. Jaffrezo (Chianti)
Dès la fin des années 80, de nombreuses études épidémiologiques ont permis de faire le lien entre exposition à la pollution atmosphérique particulaire (PM), qu’elle soit aigüe ou chronique, et impacts sanitaires. Les maladies déclenchées sont nombreuses et différents selon les mélanges spécifiques des différentes sources de pollution, la durée d’exposition et la susceptibilité individuelle. Un des mécanismes clé pour expliquer la toxicité des PM est (...)

Lire la suite

Impact sanitaire des particules atmosphériques : évaluation du potentiel oxydant comme nouvelle métrique d’évaluation et de réglementation.

Samuel Weber

La pollution de l’air aux particules fines (PM) provient de différentes sources d’émissions particulaires. Ma thèse essaie de quantifier l’importance de ces différentes sources (transport, combustion de biomasse, origine crustale, etc) via l’utilisation de modèles statistiques. Cependant, l’impact sanitaire des PM peut être différent selon la composition chimique des particules issues des différentes sources potentielles. Une nouvelle métrique, le potentiel oxydant (PO) des aérosols est à l’étude durant (...)

Lire la suite

Long-term physical and chemical interactions between snow and atmosphere in the Arctic : Impact on the regional climate (ARCSNOW)

Foteini Baladima

In the past 30 years, the average temperature in the Arctic has been rising twice as fast as the global mean temperature, which is summarized by the term "Arctic Amplification". Different driving forces causing regional feedbacks have been invoked to explain this difference. Changes in the cryosphere play a major role in such processes and are mainly driven by changes in albedo : for example, the earlier melting of snow exposes the underlying soil surface with a much reduced albedo strongly (...)

Lire la suite